Roman graphique

Vous êtes vous déja demandé comment votre mère avant entendu parler de sexualité dans les années 70 ?  comment on traitait le violences conjugales dans les années 60 ? 

Et vous, avez vous réalisé que votre prof de math ne traitait pas les filles et les garçons exactement de la même façon ? 


Brigitte part à la recherche de souvenirs qui décrivent une époque, mais elle réalise également que des petites choses l'ont marquée car elles n'étaient peut-être pas si anodines que cela. 




Texte de Brigitte LALOUPE 

dessins de Myriam Dal Molin

AVIS DE LECTRICES et LECTEURS (page facebook et AMAZON) 


Passionnant et si juste pour comprendre le cheminement d'une petite fille. A faire lire à toutes et tous, et en particulier à ces jeunes femmes qui n'ont pas conscience du chemin parcouru. Les illustrations de Myriam Dal Molin accompagnent et mettent en valeur le texte de Brigitte Laloupe. Bravo 

--------------------------------------------------

Super livre : beaux dessins, petites histoires passionnantes sur la vie d’une petite fille dans les années 60/70. On est vraiment plongé dans cette époque et ses problématiques sexistes, ce qui nous aide à mieux lire le monde actuel.
A lire absolument et à offrir à toutes et tous !

-----------------------------------------------------

Livre très intéressant et facile à lire. On suit le cheminement de Brigitte, de l'enfance à la vie d'adulte, via des instantanés de vie, à différentes époques.

-----------------------------------------------------

J’ai adoré lire et je me suis régalé avec de super dessins ont se rend vraiment compte de l’évolution de la vie . J’attend la suite avec impatience car j’espère Qu’il y en aura d’autre 😏

----------------------------------------------------

Ouvrage super intéressant qui présente de manière décalée et vécue la vie d'une petite fille qui est confronté à un monde ou fille et garçon c'est pas pareil...

--------------------------------------------------------

J’ai fait lire ce livre à Madagascar et je vais le laisser à Antsirabe où mes nouvelles amies sont loin de pratiquer le féminisme , il a été un support pour nos discussions !
J’ai retrouvé les après-midis entre voisines où l’on buvait la chicorée et parfois la « goutte » fabriquée avec les extraits « noirot « achetés en pharmacie.
J’ai retrouvé les commerces disparus : le familistère, la coopé...
L’univers Michelin avec nos apprentissages à l’école, l’enseignement sévère, la piscine, le chant, le dessin, la gym...Une chance.... À Mada, actuellement, l’école est payante et peu de jeunes gens ne peuvent terminer leurs études..
Les avortements avant la loi Veill...moments horribles à subir.

Et souvent les préjugés venaient des femmes, les filles mères étaient montrées du doigt par les commères.... les mêmes qui critiquaient une vaisselle non faite ( ça c’est toujours d’actualité en 2019 par des sous-développées)

Toutes mes remarques sont ici bien schématiques , mais la lecture du bouquin suscite pleins de réflexions sur la place des femmes, des hommes....
Et bravo pour les dessins se Myriam Dal Molin

Des articles qui parlent de nous


Brigitte devient féministe se déroule comme l’album-souvenir commun à toutes les femmes, déploie pour mieux la critiquer toute la machinerie sociale de la fabrication de la femme, de la construction d’un genre en creux, mais à hauteur de petite fille, nous laissant le soin de raviver nos propres indignations.

Dès le début du récit, Brigitte est intriguée par des petites phrases qu’elle entend. Des phrases telles que “c’est plus facile d’être un garçon”.

Elle se trouve ensuite confrontée à des situations qui lui font prendre conscience des inégalités filles-garçons, notamment via un concours de mathématiques dont elle est exclue.

Brigitte s’interroge sur l’éducation à la sexualité avec des planches illustrées dont le clitoris est le grand absent. Elle découvre les premières règles et les activités sportives interdites. La contraception et l’injonction à rester pure jusqu’au mariage…

Petit à petit, ses questions de petite fille deviennent autant de raison de s’interroger sur la place des hommes et des femmes dans notre société. Sur le rôle social attribué à chacun.e en fonction de son sexe. Les stéréotypes qui persistent et se renforcent parfois. Les inégalités face à l’emploi, à la contraception, à la culture.

  • Sortie 27 août 2019. 
  • Les frais d'envois sont compris pour la France Métropolitaine

2 pages, de 2 chapitres différents pour vous donner une idée du ton 

Brigitte LALOUPE narratrice, est née en 1959. Elle tient depuis 2008 le blog "Olympe et le plafond de verre". Elle a publié un livre sur les mécanismes psychosociaux du plafond de verre et un webdocumentaire que vous pouvez voir gratuitement en ligne "l'école du genre"

Myriam DAL MOLIN dessinatrice, est née en 1973 et dessine depuis toujours. En 2008 elle passe à l’écriture d’un journal extime sur un blog. Lectrice de blogs artistiques et politiques, c’est dans cette sphère qu’elle fait la connaissance de Brigitte.